Catégories
Non classé

RIPCO annonce la sortie de la revue Question(s) de Management

REVUE  INTERNATIONALE DE PSYCHOSOCIOLOGIE ET DE GESTION DES COMPORTEMENTS ORGANISATIONNELS

QUESTION DE MANAGEMENT…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….. 353

Stimuler l’innovation managériale en s’appuyant sur la recherche

Rédacteur en chef : Jean Marie PERETTI

Catégories
Non classé

Et l’engagement? Me voici! par Haïm KORSIA

grand-rabbin-ha-m-korsia-d29cc

Hineni se traduit en hébreu par « me voici ». C’est Dieu qui le premier dans la Bible dit Hinéni, car Il est toujours présent pour nous. C’est le même mot qu’utilisent les prophètes pour répondent à Dieu lorsqu’Il les interpelle. Ces femmes et ces hommes qui doivent brusquement tout abandonner, tout quitter pour répondre à un appel, disent simplement à Dieu « Hineni ». Ils signifient par là qu’ils sont présents pour Dieu, présents pour porter Sa parole, présents afin d’être au service des autres. Etre présent aux autres, c’est s’engager.

Abraham, Jacob, Joseph, Isaïe, Samuel, David… ont tous affirmé Hineni, ils se sont tous engagés totalement, mais chacun à sa façon car il y a autant de sens à cet engagement que de prophètes et de patriarches. Comme aujourd’hui, il y a autant de façon de s’engager au cœur de la société, au service des autres que de membres de notre Nation. Certains organisent des gestes de solidarité, d’autres font prospérer des entreprises, d’aucuns sont de grands sportifs d’autres des artistes lumineux, mais tous s’engagent. Pour leurs enfants, pour la jeunesse, pour le futur, pour donner vie à des moments de bonheur et de partage.

Dire Hineni c’est oser faire un pas en avant, non pas pour être sous les projecteurs mais pour être responsable des autres. Hinéni, c’est ce que fait Nah’chon Ben Aminadav lorsqu’il avance dans la mer rouge, la forçant à s’ouvrir. Porter en soi ce viatique, c’est trouver la juste réponse à la question que pose l’Eternel à Caïn: Où est ton frère? Alors que le meurtrier s’exonère de toute responsabilité par son fameux: « Suis-je le gardien de mon frère? », penser Hinéni, s’engager c’est une façon d’être un frère pour l’étranger, un gardien pour le faible, un pilier pour celui qui chancèle.

Affirmer Hinéni, s’engager, c’est permettre aux autres de s’investir à leur tour, de suivre notre exemple dans un véritable geste d’amour. Lorsque Dieu scelle son alliance avec Aaron, le premier des Cohanim, les prêtres qui nous bénissent, Il utilise ce même mot: « Hinéni noten lo ète bériti chalom« , Me voici à lui donner mon alliance de paix. S’engager, c’est donc pacifier la société en la décloisonnant et en la rendant solidaire et donc juste.

S’engager c’est être, non plus un consommateur de ce que d’autres produisent, mais un bâtisseur, un créateur de lien et de sens.

S’engager, c’est s’investir pour les autres, et peut être, tout simplement, Hinéni c’est être un homme ou une femme debout……

Haim KORSIA (Aumônier général israélite de l’Armée de l’air)

Catégories
Non classé

Le sommaire du n°1 est disponible.

Catégories
Non classé

Le nuage de mots du site de la Revue Question(s) de Management au 9 novembre

Bonsoir à tous les visiteurs. Voici le nuage de mots du site de la Revue……..Image

Catégories
Non classé

Le numéro 1 est en cours de préparation

Chers lecteurs bonjour,

Le numéro 1 de la Revue Question(s) de Management est désormais en cours de préparation.

Près de 24 articles ont été reçus. 6 maximum seront sélectionnés pour être publiés.

L’engagement semble être un thème porteur pour la recherche et les entreprises.

Bonne soirée.

Catégories
Non classé

Avis aux auteurs – date limite pour le n°1

La date du 7 novembre a été fixée pour nous renvoyer vos communications après prise en compte des remarques des relecteurs.

Catégories
Appels à communications Colloques

L’engagement de la société aux organisations – 13 décembre à Paris

Prof.Pascal LARDELLIER, correspondant scientifique et professeur 3S-CIMEOS, co-organisateur du colloque

De nos jours, pour quoi et pour qui, s’engage-t-on ? Quelles causes, quelles valeurs, quels idéaux, ou quels objectifs, plus concrètement, sont les moteurs de l’engagement ? Quels sont les terrains de prédilection de l’action engagée : Associations, entreprises, partis politiques ? Ou nouvelles « effervescences » militantes adeptes de la « démondialisation » et des réseaux sociaux ? Quels sont les cycles et les temporalités de l’engagement ? L’engagement est-il plutôt individuel, ou encore collectif ? Est-il de même consenti, obligé, ou toujours librement assumé ? Retrouvez l’appel à communications ici

Catégories
Publications

Parution du n°0

pour commander ou s’abonner